En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Business

Sécurité : un scanner moléculaire menace votre vie privée

Les portiques de sécurité des aéroports sont-ils bons à mettre au rebut ? C'est en tout cas ce que laisse présager le scanner à laser qui devrait être déployé aux Etats-Unis dans les deux ans à venir.

laisser un avis
Depuis le 11 septembre 2001, chacun sait que les Etats-Unis mettent les bouchées doubles pour surveiller leur territoire et lutter contre le terrorisme. D’ici à deux ans – peut-être moins –, les scanners et autres portiques de sécurité dans les aéroports et sur les lieux de passage en douane pourraient bien être relégués au rang de simple antiquité.
En effet, selon les dires d’un chercheur – qui a désiré conserver l’anonymat – rapportés par le site Gizmodo, le US Department Homeland of Security (l’équivalent de notre DCRI, Direction centrale du renseignement intérieur) est en train de développer un scanner moléculaire à rayon laser dont les capacités d’analyse sont assez terrifiantes. L’appareil a été développé originellement par Genia Photonics, une firme spécialisée dans les appareils de mesure laser. Devant le potentiel du système, la société In-Q-Tel, un fond d'investissement créé et utilisé par la CIA, a semble-t-il traité directement avec Genia Photonics pour une adaptation de l’appareil à la sécurité du territoire. L’idée est donc d’installer ce scanner moléculaire dans les aéroports et aux points névralgiques d’entrée sur le territoire nord-américain.

Un système à toute épreuve

Son faisceau laser est en mesure d’analyser tout ce qu'il rencontre. Les molécules de vos bagages, celles de votre corps, des vêtements que vous portez, le tout à une distance de cinquante mètres. Traces de drogues, d’explosifs, aliments que vous avez consommés, composition de vos vêtements, du parfum que vous portez, tout y passe... Des révélations qui pourraient relever du canular si elles n’avaient pas été reprises par des sites qui, d'ordinaire, ne plaisantent pas avec ce genre de sujet.
Selon le chercheur, ce scanner est dix millions de fois plus rapide et un million de fois plus sensible que n’importe quel appareil existant. D’après les notes techniques de Genia Photonics, le rayon peut « pénétrer dans les vêtements et bien d’autres matières organiques et offre des informations spectroscopiques spécialement sur les matériaux affectant la sécurité comme les explosifs ou les substances pharmacologiques ». Des performances extraordinaires qui permettraient donc de scanner systématiquement et « à la chaîne » tous les passagers d’un avion...

Genia Photonics possède 30 brevets sur cette technologie et de nombreuses applications dans le domaine industriel et médical, comme, par exemple, la recherche de cellules cancéreuses en temps réel. Dernier point très intéressant pour les autorités, le système est extrêmement compact et peut être emporté presque n’importe où. Il suffit de le connecter à un PC pourvu d’un écran pour voir en temps réel les mesures effectuées.


Souriez, vous êtes scanné !

Le respect de la vie privée ?

Si la lutte contre le terrorisme paraît évidemment fondée, un tel dispositif, présent à l’intérieur et en dehors des aéroports, porterait rapidement atteinte à la vie privéee.
Car l’appareil permet de collecter des données sans le consentement de la personne « scannée ». Par ailleurs, qui détermine ce qui doit être collecté ? Où est-ce archivé ? Combien de temps ?

Enfin, se pose surtout la question de la présomption d’innocence qui se transforme plutôt ici en présomption de culpabilité... Que se passera-t-il si, dans un métro un peu bondé, vous frottez par inadvertance vos vêtements à ceux d’un toxicomane, juste avant de vous rendre à l’aéroport ? Nous avons contacté la Cnil pour obtenir son éclairage sur un sujet aussi sensible : la mise en place d’un tel dispositif peut-elle se faire du jour au lendemain ? Quelles sont les obligations des Etats-Unis vis-à-vis du droit international ? Nous ne manquerons pas de mettre à jour notre article dès que nous obtiendrons des réponses.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Grand talk : Patrick Chardin, vice-président de LG France à 18h
Le labo secret de Google a bel et bien cherché à développer un ascenseur orbital
Heartbleed : que faire face à la faille de sécurité qui fait mal au coeur ? (vidéo)
Apple fera tourner un de ses data centers grâce à des mini barrages hydrauliques
Test de la tablette Gigaset QV1030 (vidéo)
Le grand test en images du Samsung Galaxy S5 (vidéo)
Google rachète Titan Aerospace, le fabricant de drones courtisé par Facebook
[Power! #22] "22, v'là Power!" (vidéo)
Visite en images des usines du géant chinois TCL
A ses débuts, Android n'était pas prévu pour les écrans tactiles
Free mobile : Xavier Niel présente son distributeur de cartes SIM (vidéo)
JTech 180 : Samsung Galaxy S5, Windows XP, FairPhone (vidéo)
Projet Ara, le smartphone modulable de Google commence à prendre corps
Google Glass en vente à partir du 15 avril aux Etats-Unis
Déballage du Galaxy S5 en direct dans 01Live Hebdo (vidéo)
Gagnez un Galaxy S5 et d'autres cadeaux pour fêter les 100000 abonnés de 01netTV
Facebook oblige à utiliser Messenger pour chatter sur mobile
Dropbox dévoile Carousel et lance Mailbox pour Android
01LIVE HEBDO #12 : Galaxy S5 face à ses concurrents, suites du rachat de SFR