En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Business

Wi-Fi gratuit dans le métro à Paris : on l’a testé et c’est décevant

Nous sommes descendus dans le métro parisien pour essayer le Wi-Fi gratuit mis en place par la société espagnole Gowex. Le manque de couverture réseau et de débit se fait sentir.

laisser un avis
Le Wi-Fi dans le métro, c’est depuis aujourd’hui, 26 juin 2012, possible. Après une semaine de buzz intensif, l’opérateur espagnol Gowex, spécialisé dans le Wi-Fi dans les espaces publics et les transports, a dévoilé son offre pour couvrir le Wi-Fi dans le métro parisien. Karim Bouchfanj, le directeur général France de Gowex a détaillé son offre : le Wi-Fi sera gratuit avec un débit de 1 Mbit/s grâce à 66 points d’accès placé dans 48 lieux, des stations de métro, mais aussi des stations de RER, des arrêts de bus et de tram et des espaces publics. Ce service a été mis en place grâce à un partenariat avec Naxos, la filiale télécom de la RATP. La gratuité est financée par de la publicité qui apparaît sous la forme de bannières dans l’application mobile Gowex ou sur le portail de connexion Web de la société. Gowex teste son offre pendant neuf mois, au terme desquels il fera le point et proposera peut-être une offre Premium, toujours gratuite selon son DG, mais avec un débit supérieur.

Une inscription au service très indiscrète

Avant de pouvoir utiliser le service, il faut s’inscrire soit en passant par l’application Android ou iPhone de la marque, soit en se connectant sur un des hotspots Wi-Fi de Gowex appelés Gowexwifi. L’inscription est parfois un peu longue et mal traduite en français.
Le formulaire à remplir est assez indiscret puisqu’il demande, outre vos incontournables nom, prénom, et adresse mail, votre numéro de téléphone portable et même votre numéro de carte d’identité ! Ce dernier champ n’est pas obligatoire, mais il faudra remplir les données sur votre date de naissance et votre sexe pour recevoir par mail vos identifiant et mot de passe pour vous connecter au service.

Une couverture médiocre : il faut être à moins de 5 m d’une borne !

La liste des lieux couverts par le Wi-Fi
agrandir la photo
La première grosse déception vient quand on descend dans le métro parisien : sur les quelque 300 stations existantes, seules trois sont actuellement desservies par le Wi-Fi ! Même constat pour le RER où seules douze stations sont desservies sur les 257. La liste ci-contre que nous a communiquée Gowex correspond à tous les points d’accès de Naxos, ce qui n'est pas forcément en rapport avec la couverture réelle de Gowex.
Par ailleurs, un représentant de Gowex nous a confirmé qu’il faut être à moins de 5 m d’une borne pour bénéficier du service dans une des stations parisiennes !
Les tunnels du métro ne sont pas couverts. Impossible d'avoir Internet dans une rame. C’est normal, car la technologie Wi-Fi n'autorise pas les accès Internet quand on se déplace à une certaine vitesse.

Un débit réel de 500 kbit/s : pas assez !

Gowex : 500 Kbit/s max en téléchargement
agrandir la photo
Pour tester la vitesse de connexion, nous nous sommes placés dans les conditions optimales : sous une borne Wi-Fi Gowex qui n’est pas partagée par d’autres personnes. Nous nous sommes connectés avec un smartphone Samsung Galaxy Note. Résultat : nous avons au mieux obtenu un débit de 500 kbit/s soit moitié moins que le mégabit promis par Gowex. Avec un tel débit, surfer sur Internet dans le métro est presque agréable. On peut naviguer dans les commentaires de Facebook sans trop attendre.
En revanche, cela n’a rien à voir avec l’ADSL à 512 kbit/s. Si le ping est court, le chargement des pages Web n’est pas immédiat. Le débit de 500 kbit/s est trop insuffisant pour permettre à plusieurs personnes de se connecter simultanément. Selon nos calculs, à partir de trois personnes, il vaut mieux se connecter avec une connexion mobile Edge, présente partout dans le métro, même dans les voitures. Un comble !

SFR, l’alternative efficace réservée aux abonnés de la marque

Edge : 146 Kbit/s au même endroit que pour le test de la borne Gowex
agrandir la photo
Par son manque de couverture et de débit, le Wi-Fi gratuit de Gowex ne risque donc pas de détrôner l’accès Internet mobile de son smartphone. Certes, cela permet d’économiser sur son forfait de données, mais si le service n’est pas accessible ou plus lent, le jeu n’en vaut pas la chandelle. L’alternative à Gowex est proposée par SFR.
L’accès Wi-Fi gratuit est proposé dans les mêmes stations, mais le débit est suffisant pour regarder une vidéo sur YouTube et la couverture d’une station est bien meilleure, selon nos premiers tests. Reste que ce service est réservé aux abonnés de la marque. La vraie solution viendra d'une couverture 3G du métro qui arrivera dans les prochaines années. LA RATP et les opérateurs sont déjà en négociation sur ce sujet depuis plus d’un an. Patience…
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
La banque Barclays offre des accès wi-fi gratuits dans ses agences
Frank Cadoret, DG exécutif de SFR, invité de 01netTV mercredi prochain (vidéo)
Salon du Fitness : la technologie s'invite dans les machines (Vidéo)
SFR : les syndicats exigent des repreneurs qu’ils s’engagent sur l’emploi
Test Chromecast : points forts et points faibles de la clé TV Google (vidéo)
Comment choisir une imprimante wifi ? (Vidéo)
Vente de SFR : les deux offres présentent des risques pour l’emploi
Rachat de SFR: Numericable joue les ambitieux dans le très haut débit fixe
Rachat de SFR: les fréquences au coeur de l'opération Bouygues-Free
Vente de SFR : 5 questions pour tout comprendre
Télécoms: Bouygues fait campagne pour le rachat de SFR
Free et Bouygues intéressés par SFR
[MWC 2014] Le lampadaire connecté en 4G par Ericsson
Vente de SFR à Numericable : l'accord approche
JTECH 172 : MWC 2014, Olivier Roussat, l’iWatch, le salon ISE
Vivendi négocie le rachat de l'intégrateur Telindus en France
Bouygues Telecom explique son accord avec SFR et son offre low cost
Municipales : NKM veut faire de Paris la capitale de l'open et du big data
Le Loiret lance avec SFR le câblage très haut débit du département