En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Business

De faux gendarmes piègent les internautes sur les sites de streaming

La direction de la gendarmerie nationale met en garde les amateurs de streaming. Des escrocs bloquent leur ordinateur et leur réclament une amende de 200 euros en se faisant passer pour les forces de l'ordre.

laisser un avis
Des petits malins ont décidé de surfer sur la vague de succès que connaissent les sites de streaming depuis la mise en place de la Hadopi. Dernièrement de faux sites  prétendant mettre à la disposition des internautes des films cherchent à soutirer de l’argent aux adeptes du téléchargement illégal. Au moment où les utilisateurs croient obtenir l’œuvre du 7e art désirée « l’écran de l’ordinateur se bloque », a expliqué la gendarmerie nationale à l’AFP. Un message aux couleurs de ce corps de l’armée indique alors que la machine « a été bloqué(e) pour violation de la loi française » et qu'un certain nombre d’infractions sont relevées : « le fait, en vue de sa diffusion, de fixer, d’enregistrer des matériels pornographiques impliquant des mineurs, du spam, l’utilisation de logiciel et le partage de fichiers en infraction avec les droits d’auteur ».

Des moyens de paiement alternatifs

agrandir la photo
Puis, les faux gendarmes expliquent aux internautes qu’ils pourront débloquer leur ordinateur moyennant le paiement d’une amende de 200 euros dans « les trois jours prochaines » [les lecteurs apprécieront les fautes d’orthographe que nous avons laissées en l’état, NDLR]. « Si vous ne payez pas dans le délai précisé, votre ordinateur sera confisqués (sic) et votre cas sera soumis au tribunal. »
Les internautes un brin malin n’auront pas manqué de déceler l’arnaque, tant par l’orthographe approximative, que par les modes de paiement proposés. Ils sont invités à payer l’amende avec des vouchers Ukash ou Paysafecard. « Acheter les vouchers par Ukash ou Paysafecard de 200 €. Ensuite, ouvre le tap “Payer amende”, remplir le forme (sic) avec les cordes et valuers (sic) des vouchers, et clique sur le bouton “payer amende” ».

Porter plainte en cas d'escroquerie

Dans un communiqué, la direction générale de la gendarmerie a mis en garde les internautes. Elle leur recommande de ne cliquer sur aucun lien présent sur ce type de site. Et rappelle qu’elle ne contacte jamais les personnes suspectées d’infraction en envoyant des messages par Internet. Les personnes qui seraient toutefois tombés dans le piège et auraient versé de l’argent à ces escrocs sont invités à porter plainte.
Pour éviter ce type de mésaventure et ne pas être victime d’un scareware, ce genre d’arnaque qui table sur la peur des internautes, on ne saurait trop conseiller aux internautes de mettre à jour leur navigateur et leur antivirus.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
BitTorrent proposera bientôt un outil de streaming vidéo en P2P pour mobile
CES 2014 : YouTube streamera de la 4K grâce au nouveau codec de Google
Intel chercherait à vendre sa plate-forme de TV sur Internet
Deezer : de nouveaux services et 5 millions d'utilisateurs payants
YouTube pourrait lancer un service de streaming musical pour concurrencer Spotify
Amazon pourrait lancer un équivalent de l’Apple TV pour Noël
Le site de cours de musique i-Music School lève 2,25 millions d'euros
Aux États-Unis, le torchon brûle entre Pandora et l’industrie du disque
Le catalogue des Pink Floyd est disponible sur Spotify
JTech 144 : iOS 7, Xbox One vs PS4, téléchargement illégal
iTunes Radio, le streaming prédictif d’Apple face à un marché de spécialistes
Apple signe avec 3 grandes maisons de disques pour lancer son iRadio
Streaming : Spotify lève la restriction de cinq écoutes gratuites par morceau
Le succès d’Arrested Development valide la stratégie de Netflix
Google : un nouveau codec vidéo pour diviser la bande passante requise par deux
La Shield de Nvidia est précommandable à 350 dollars pour une livraison en juin
Relaxe générale au procès d'une vaste escroquerie sur internet
Escroqué de 900 000 dollars sur PayPal
Eurowork et ses 12 % d'intérêts par mois sous l'œil de la justice