En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Téléphonie sur IP : Free met fin aux surtaxations injustifées

Mis en demeure par le gendarme des télécoms, Free s’est engagé à réintégrer dans son service de téléphonie sur IP dit « illimité » les centaines de numéros fixes qu’il avait coutume de facturer à part.

laisser un avis
Free rentre dans le rang. L’opérateur avait pris la liberté de facturer les appels que ses abonnés passaient vers près de 500 numéros fixes. Il vient d’annoncer qu’il cessait ces pratiques d’exclusion. Une décision motivée par une mise en demeure de l’Arcep (1), prononcée en novembre 2010. Pour l’Autorité, les numéros concernés étant soit géographiques (01,02…) soit en 09, ils n’avaient aucune raison d’être exclus des communications fournies en illimité dans le cadre des offres haut débit.
Pour établir un distinguo entre les numéros compris dans les forfaits et ceux qui seraient facturés à part, Free se basait sur une analyse du trafic reçu. Les numéros des particuliers qui recevaient peu d’appels tombaient sous la coupe de l’illimité. Tandis que ceux qui généraient un fort trafic étaient supposés correspondre à des services ou des plates-formes et, dès lors, étaient facturés.

Effet rétroactif depuis le 1er avril

« L'article D. 98-5 du code des postes et des communications électroniques proscrit les pratiques qui ont pour objet ou pour effet d'opérer une discrimination fondée sur la nature du message transmis. Or tel était le cas des exclusions pratiquées par la société Free de certains numéros qu'elle estimait être utilisés à des fins commerciales », détaille l’Arcep dans un communiqué. Les consommateurs n’étaient pas avertis de ces distinctions tarifaires, ce qui constituait un préjudice de plus.
Free s'est engagé à réintégrer, avec effet rétroactif au 1er avril 2011, les numéros en 01 à 05 et 09 qui étaient exclus de ses offres. Ce n’est pas le seul opérateur à s’être livré à une sélection sur les numéros compris dans ses offres de téléphonie dites « illimitées ». SFR et Orange ont aussi pratiqué la surfacturation de certains appels, mais ont cessé ces pratiques à temps pour ne pas faire l’objet d’une mise en demeure.
(1) Autorité de régulation des communications électroniques et des postes.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Xavier Niel se fait le grand avocat de l'offre de Bouygues sur SFR
Xavier Niel se fait le grand avocat de l'offre de Bouygues sur SFR
Free n’est pas inquiet d’une guerre des prix sur l’Internet fixe
Guerre des prix entre Free et Bouygues : oui au low cost !
Alicebox fait un geste pour ses propres abonnés
Mobile: l'appli Box'n TV pour Freebox disponible sous Android
L'Arcep relance le débat sur la fibre optique jusqu'à la box de l'abonné
Arnaud Montebourg veut « réformer l'Arcep et réduire ses pouvoirs »
Pourquoi Montebourg veut-il stopper la guerre des prix dans le mobile ?
Le réseau 4G de Free s'ouvre aux iPhone 5c et 5s
Les recommandations de l'Anssi pour sécuriser la téléphonie sur IP
Arnaud Montebourg veut calmer les ardeurs de Free
La reconnaissance musicale incorporée à la Freebox Révolution
3G: A.Montebourg voudrait éviter que l'itinérance Free-Orange perdure
Mobile: le parc de cartes SIM "Machine to Machine" en forte hausse
Free publie une carte des accès, par plaque, à son réseau VDSL2
Le taux de pénétration des mobiles atteint 115 % en France
Couverture 4G : l'Arcep réalisera sa propre enquête de terrain mi-2014
Couverture 4G : retour de bâton pour les opérateurs mobiles
Un ancien membre de l’Arcep nommé responsable numérique du Grand Paris