En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Comparatif : les liseuses électroniques

Le livre passe au numérique. Faciles à utiliser et offrant un vrai confort de lecture, ces fameuses liseuses valent enfin le coup. Mais laquelle choisir ?

laisser un avis
En dépit d'une offre assez étoffée, les liseuses peinent à s'imposer en France. Pourtant ces petites tablettes sont de plus en plus abouties. Parmi les huit testées par la rédaction, toutes offrent un confort de lecture satisfaisant, même si l'on relève des différences selon l'encre employée. Toutes s'appuient, en termes d'affichage sur des écrans à encre électronique qui offrent un rendu proche de celui du papier.
La technologie employée par SiPix a tendance à assombrir les fonds de page (verts sur l'Orizon, le FnacBook et l'Oyo). Ceux-ci se révèlent un peu moins agréables et nets à l'œil que les fonds clairs de la technologie E-Ink (Vizplex), la plus répandue. Dans sa seconde génération, baptisée E-Ink Pearl, on confine même à la perfection avec des écrans au contraste inégalé à ce jour, comme sur les derniers Sony et Kindle d'Amazon. Seul regret, la couleur n'est pas encore de mise. L'offre en magazines reste donc inexistante. Tout juste peut-on s'abonner comme sur le Kindle à des quotidiens (Le Monde et Les Echos en l'occurrence).

Vous avez déjà une liseuse ? Trouvez du contenu ! Lisez le dossier Livres électroniques : où acheter les ouvrages ?

D'autres fonctions que la lecture

De plus en plus fines et légères – et ce critère est véritablement à prendre en compte –, les liseuses tactiles et non tactiles embarquent généralement quelques fonctions de base comme un moteur de recherche, voire un système d'annotations (sauf pour les Bookeen). Certaines disposent de dictionnaires mais souvent dans d'autres langues que la nôtre ! Seuls les Sony et le Samsung E65 offrent un dictionnaire français-anglais et anglais-français. Le format MP3 est de plus en plus pris en charge pour lire en musique ou écouter des livres audio (sauf le petit modèle de Sony et les Bookeen). Enfin, quelques modèles récents intègrent le Wi-Fi, voire la 3G (en accès gratuit), pour acheter et télécharger directement depuis la liseuse des livres numériques et se passer ainsi de l'ordinateur. Pour les autres, les achats se font depuis un ordinateur, puis les fichiers sont transférés vers la liseuse via un simple câble USB.
L'autonomie de ces appareils s'avère dans l'ensemble excellente, de l'ordre de 8 000 à 10 000 pages tournées, l'écran ne consommant que lors du feuilletage d'un ouvrage. Soit la possibilité de tenir facilement de 15 jours à 1 mois sans recharger la batterie, à condition de ne pas laisser actif le WiFi ou la 3G ! Seul bémol, le rafraîchissement de la page, plus ou moins long selon les modèles, provoque un effet de flash un peu déstabilisant au début, mais indispensable pour éviter le phénomène de rémanence. Enfin, l'écran n'est pas rétro-éclairé : une source lumineuse reste nécessaire la nuit. En contrepartie, les yeux se fatiguent moins.
Les difficultés pour les liseuses à se faire une place au soleil ne sont pas liées à des défaillances d'ordre technique, mais à un catalogue d'ouvrages numériques limité face à celui des librairies traditionnelles et éparpillé au gré des éditeurs et distributeurs, en dépit d'un fonds gratuit important (disponible sur des sites comme feedbooks.com). La Fnac se targue ainsi de proposer plus de 80 000 titres numériques, mais beaucoup de livres et d'auteurs en vogue manquent à l'appel, de Harlan Coben à Paulo Coelho. Auteurs redoutant le piratage, maisons d'édition trop gourmandes… Le monde littéraire reste frileux et les rivalités entre les deux principaux formats protégés par DRM (Digital Rights Management), pour la protection des ouvrages payants, n'arrangent pas les choses.
En France, le format ePub s'est imposé, tandis qu'aux Etats-Unis c'est le format Amazon (.azw) qui domine. Impossible de lire des fichiers ePub téléchargés sur Fnac.com sur le Kindle qui excelle pourtant en affichage comme en ergonomie ! Ainsi, quand bien même Amazon déciderait de franciser les menus et le clavier de sa liseuse, que le problème ne serait pas résolu, la librairie Amazon proposant majoritairement des ouvrages en anglais. Les excellents Readers de Sony acceptant l'ePub ont donc encore de beaux jours devant eux !

Liseuses couleur : attention au piège !

Très attendue, l'encre électronique couleur tarde à s'imposer. Quelques modèles couleur présentés comme étant des e-books ont pourtant fait leur apparition en boutique, tel le ColoreBook 7 de Mpman vendu chez Darty. Dotée d'un écran LCD, cette tablette n'est pas une véritable liseuse, mais elle prend en charge les principaux formats d'e-books (DRM incluses) et ne coûte pas très cher (99 euros). Malheureusement, lire sur un tel écran fatigue les yeux, par ailleurs gênés par les reflets. A réserver à un usage très occasionnel.

Le gagnant

Sony PRS-650 Touch Edition
En termes d'affichage et d'ergonomie, c'est la liseuse grand format de Sony qui se rapproche le plus d'un véritable livre. Un atout qui a fait la différence.
Prix : 250 euros

Le coup de cœur

agrandir la photo

Chapitre et France Loisirs - Oyo
A ce prix-là, cette liseuse démocratise le livre numérique sans pour autant rogner sur l'ergonomie et l'équipement. Un vrai coup de cœur !
Prix : 149 euros

On vous explique Wiki

SiPix
Technologie d'encre électronique concurrente de celle d'E-Ink. Elle utilise une microgrille hexagonale ou carrée pour canaliser les billes d'encre polarisées.

E-Ink Vizplex
Technologie d'encre (et papier) électronique inventée par la société américaine E-Ink issue d'un laboratoire du MIT. L'affichage électrophorétique polarise des microbilles d'encre à l'aide d'un champ électrique. C'est la technologie la plus répandue.

E-Ink Pearl
Seconde génération d'encre E-Ink sortie fin juillet 2010. Moins gourmande en énergie, elle améliore le contraste, et donc la lisibilité, de 50 % par rapport à la génération précédente.

envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
La Fnac répond à la Kindle Fire HD avec sa tablette Kobo Arc
La Fnac ouvre les précommandes pour sa liseuse Kobo
Avec Kobo, la Fnac riposte au Kindle d'Amazon
JTech 198 : iPhone 6 et 6 Plus, Netflix, pyjamas connectés et Sony Xperia Z3 (vidéo)
Sony : ses smartphones se vendent mal, mille personnes licenciées
IFA 2014 : les meilleures innovations (vidéo)
IFA 2014 : Sony présente un projet de lunettes connectées (vidéo du jour)
01netTV raconte... la Playstation (vidéo)
01netTV raconte... le walkman (vidéo)
Test du Sony RX100 Mark III : le compact expert des superlatifs (vidéo)
JTech 194 : LG G Watch, Top 5 des smartphones haut de gamme, OnePlus One (vidéo)
Le Top 5 des smartphones haut de gamme (vidéo du jour)
Test du Sony Xperia M2 : l’endurance à moins de 250 euros (vidéo)
Les nouveautés Xbox One, PS4 et WII U présentées à l'IDEF (vidéo du jour)
Les bracelets connectés : 01netTV vous répond (vidéo)
E3 2014 : "The order" très attendu chez Sony (Vidéo)
E3 2014 : Morpheus, le casque Sony de réalité virtuelle (Vidéo)
E3 2014 : best of des nouveautés (vidéo du jour)
E3 2014 : la toute-puissance de Sony (vidéo)
Power! #29 : reportage exclusif à l'EISA (vidéo)