En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le projet du ministre de la Culture piraté par les députés

Le projet du ministre de la Culture piraté par les députés
 

Le débat parlementaire pour le projet de loi Droit d'auteur et droits voisins a été une nouvelle fois suspendu. Les discussions reprennent le 17 janvier.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

37 opinions
  • nimportequoi
    nimportequoi     

    N'importe quoi !
    Exemple : supposons que toi (l'artiste), veuilles faire un morceau avec un sample de... Sardou, par exemple.
    Tu samples le morceau (que tu aurais, bien évidemment, payé, parce que tu es forcément un chantre de vertu et d'honnêteté qui paye ses impôts et ne fais jamais rien au black), et tu l'envoies à tes potes, une fois, deux fois, dix mille fois, car, pour faire ta maquette, il faudra évidemment échanger et sur-échanger.
    Ton système Big Brother qui te fais rêver (ta nostalgie de l'URSS, sans doute...), te taxera donc autant de fois que tu échangeras ce morceau. Encore mieux, quand tu auras été édité par une major (que tu détestes sauf quand elle te diffuse), et que tu enverras par internet ton morceau à ta grand-mère, tu devras toi aussi payer des droits d'auteur sur ta création.
    Pouvez-vous m'expliquer, vous les intellos-pro-taxe, comment vous allez faire ? Vous dites que c'est "possible techniquement" de tout contrôler ? Ah bon ? C'est ça votre idéal ? Tout surveiller ?
    Personnellement, ces idéaux communistes d'état surpuissants contrôlant tout ce qui se passe m'effraie. Mais c'est juste un avis. Je sais qu'il est à la mode d'avoir ces idées liberticides. Laguiller et Besancenot ont la cote. Effrayant !

  • Zblarf
    Zblarf     

    [color=#ce0000]Quelle bouffonnerie ! QUI s'intéressera un jour au SCANDALE de la SACEM ? A qui vont les droits d'auteur (pas aux auteurs, évidemment) ?
    Quel besoin de légiférer sur le Net ?
    Aucun des députés n'a compris le texte ? Lequel d'entre eux utilise un ordinateur et sait vraiment de quoi il s'agit ?
    A qui iraient les quelques euros en plus payés sur chaque abonnement Internet ? A Michel Sardou ?
    Quel BOUFFON peut bien croire que les sommes ramassées vont dans la poche des artistes ?

    [g]Qui ENQUETERA VRAIMENT sur le SCANDALE EVIDENT des maisons de gestion des droits d'auteur ?[/g]

    Quand vous achetez un cd vierge, il y a déjà une taxe reversée à la SACEM (ce qui est HONTEUX !!! QUI grave encore de la musique sur un CD aujourd'hui ???). Personne ne parle pourtant "d'incitation au piratage".
    En bref, on paye donc plusieurs fois pour la même chose.

    Le scénario :
    Si vous achetez une musique par internet que vous gravez sur un cd :
    1) vous payez des droits d'auteurs auprès du site d'achat en ligne.
    2) vous payez des "droits d'auteurs" sur votre abonnement internet.
    3) vous payez des "droits d'auteurs" sur votre cd vierge.

    Tout cela est exaspérant.
    Piratons ! Piratons ! Puisque nous payons déjà les auteurs grassement !!!
    ... ou bien alors il faudra nous ré-expliquer doucement tout le reversement des droits. JOURNALISTES ! QUE FAITES-VOUS ? ENQUÊTEZ !!!

    [/color]

  • Avocat-du-diable
    Avocat-du-diable     

    J'en rajouterais une :

    - Pourquoi devrait-on payer (ou être traité de voleur) sur les téléchargements d'oeuvres protégés non disponibles dans le commerce ?

    :hurle: :fou: :hurle: :fou: :fou: :hurle: :hurle:

  • Moonheart
    Moonheart     

    [quote]Connais tu l'existence de la fonctionnalité "voir fichier" sur emule ?[/quote]

    Plus ou moins... Je connais plus le fond technique des P2Ps que la pratique des différents clients puisque je ne télécharge rien illégalement.
    En fait, ça doit faire un an que je n'ai pas utilisé autre chose que BT en guise de P2P.

    [quote]Quand t'as de la chance d'ecouté de la musique connue sinon c'est plus dur.[/quote]

    Bien au contraire, il est infiniment simple pour un groupe méconnu de faire un site web... bien plus que de pousser les gens à acheter une fois qu'ils ont chopé une version gratuite de leur musique sur P2P.

    De toutes façons, pour acheter après avoir utilisé du P2P, il faut aussi un site web...

    [quote]La starac vend le plus de disque ce n'est pas l'artiste le plus aimé.[/quote]

    Encore une fois, vous manquez le point: quand je parle de la difficulté d'obtenir des statistiques fiables en termes sociaux, ce que je veux dire c'est qu'il est socialement difficile de forcer les gens à utiliser un outil permettant de faire ces statistiques sur leurs downloads.

    La starac n'a rien à voir là dedans...

    [quote](en parlant du principe du P2P semi-payant)C'est un peu ça la license globale[/quote]

    Ca peut le sembler, mais c'est pourtant très différent.
    Avec la license globale, tu paies pareil quelque soit la quantité téléchargée, pas avec le P2P semi-payant ou plus tu télécharges plus tu paies, mais juste avec des modalitées différentes de la vente en ligne qui permettent d' "essayer" un certain nombre d'album avant de choisir celui que l'on souhaite conserver.

    [quote]Quoi qu'il arrive les meilleurs informaticiens ne travaillent pas pour les maisons de disques et autres, le piratage est et sera toujours la, et on ne l'empechera jamais.[/quote]

    Tout comme le vol en général, mais l'important n'est pas de l'empêcher mais de le maintenir à un taux raisonnablement bas... et actuellement ce n'est pas (plus) le cas pour le piratage.

    [quote]Pour finir n'oublie par que l'informatique est fortement lié à des concepts comme l'open source,le partage et la reutilisabilté, et non le chiffre d'affaire,le resultat net comptable et la limousine a saint tropez.Les mentalités ont changées, pas l'industrie du disque ( a part le prix de plus en plus cher.[/quote]

    J'ai manqué de m'étrangler en te lisant... Tu ne dois pas travailler dans ce milieu pour penser que tout ces jolis concepts sont plus qu'épisodiquement présents dans le milieu informatique.

    Je peux te dire pour y travailler à plein temps que le chiffre d'affaire, le résultat net comptable sont PRIMORDIAUX dans ce milieu depuis l'éclatement de la bulle internet.
    Surtout dans un contexte professionnel...

    Or la vente d'albums, C'EST un contexte professionnel et cela le restera que l'on mette en place la license globale ou non.

    [quote]De plus n'oublions pas non plus les Web radios qui seront condamnés a mourrir si la license globale echoue, et s'il n'y a plus de web radio alors la c'est le retour a la pensée unique...[/quote]

    Il va falloir m'expliquer en quoi les webradios ont apporté quoique ce soit à la pensée pluraliste, parce que là je ne vois pas...

    [quote]Enfin je m'étonnait juste de remarquer qu'on a aucun réaction de la part des FAI, alors qu'il sont les premiers concerné. Qui voudra de l'ADSL 8 mega pour afficher la page d'accueil de TF1?[/quote]

    Le 8Mb, cela sert à bien plus de choses que regarder la page de TF1 et pirater de la musique.
    Si c'est tout ce a quoi vous l'utilisez, je me sens désolé pour vous.

    Pour ma part je ne pirate rien et pourtant le 8Mb m'a néanmoins changé l'existance.
    Maintenant, je regarde la télé via internet, téléphone via internet, transfère des dossiers complets de travail à partir de ma société jusque chez moi par internet, je joue par internet, j'achète de la musique et des logiciels par internet...

    L'ADSL 8 est tellement pratique que je n'envisage plus du tout la possibilité de changer de logement sans prendre en compte l'appartenance où non à une zone de couverture du haut-débit désormais.
    C'est sûr que comme facteur de geekisation, ils ont fait fort, les FAIs...

    A mon avis cependant, la raison pour laquelle on ne les entend pas est simple: plus que tout autres, ils connaissent bien le sujet et ils ne sont donc (comme moi) pour aucun des deux camps.

  • Philippe M.
    Philippe M.     

    Réponse plus rapide que la dernière fois :

    Pour simplifier : LG = Licence globale.

    1) Je ne reviendrais pas sur ce à quoi j'ai déjà répondu dans mon post précédent comme le droit de fixer ses prix.

    2) Le P2P peut aussi être l'infrastructure permettant de la diffusion. Le P2P aurait le rôle du distributeur dans le monde réel. Et la, comme dans le monde réel, il faut se faire connaître pour être acheté/télécharger, ce qui ne pose aucun problème pour qui maîtrise le web.

    3) Le P2P, surtout bittorrent qui a été concu à la base pour permettre de télécharger de gros fichiers, mange moins de bande passante qu'un site web (pour un usage similaire) : Le P2P rend donc le trafic internet moins coûteux pour les FAI, qui sont d'ailleurs restés étrangement silencieux face à ce vote à l'assemblée.

    4) La Licence globale pourrait, contrairement à ce que tu dis, très bien forcer les gens à utiliser certains P2P plutôt que d'autres, ou bien comme je le préconise d'obliger l'utilisation de softs P2P soumis à une certaine norme française. L'alternative proposée par la DADVSI oblige bien d'utiliser certains LECTEURS donnés, ce qui est encore bien plus restrictif. En quoi serait-ce impossible ?

    5) Tu dis que certaines personnes ne veulent pas utiliser de systemes renvoyant des données sur elles et c'est vrai...mais qui n'a pas de carte de crédit ? Or, la carte de crédit, en matière de tracage des données, c'est fort !
    Bref, je pense qu'il y aurait autant de refus "moraux" de la LG que de refus moraux de la carte de crédit, c'est à dire quasiment aucuns...

    6) Les systemes anti triche exitent déjà (sur les sondages en ligne bien foutus...) on pourrait par exemple ne considerer qu'un seul download valable sur un temps donné (un mois par exemple). L'utilisateur de la LG serait facilement identifiable (via un numéro de LG obtenu lors de son paiement renvoyé au serveur central par tout soft de P2P aux normes par exemple). Toute tentative de contournement, de triche sur le nombre de téléchargements pourrait quant à lui être considéré comme un délit répréhensible pénalement.

    7) Les % SACEM étaient juste la pour te rappeller que, contrairement à ce que tu dis dans ton 1er post, les ventes de disques ne représentent pas la majorité des droits d'auteurs générés.

    8) Tu dis "l'artiste a obtenu le prix qu'il a demandé au major." : Euh, tu connais la marge de manoeuvre dont un jeune artiste débutant dispose lors de son premier contrat en major ? Même les grands noms rament, alors les ptits nouveaux... L'artiste obtient ce que la major veut bien lui concéder, c'est à dire très souvent le minimum légal !

    9) On ne sait en effet pas qui accepterait de souscrire à cette offre, mais proposons la quand même. Quant aux non souscripteurs, les lois (répressives) pourraient très bien rester en place. Mais propose au moins aux internautes de bonne foi la possibilité de payer cette licence. Personne au sein de l'alliance public-artistes ne défend ceux qui, une fois la possibilité de licence en place, continuerait leurs actes sans s'acquiter de la licence. je le répète pour la Niemme fois : PERSONNE NE DEFEND LA GRATUITE !

    10) Le P2P semi payant... c'est quoi ? Pour moi, c'est la licence globale !
    Si tu veux parler de P2P avec paiement à l'acte (mais alors sans DRM!), why not...à la limite. Mais alors sans licence globale. Mais je pense que le fait de payer un forfait fixe rendrait toute tentative de contournement inutile de la part des licenciés et serait de nature à garantir le respect de la légalité par la majorité des internautes. Pour info, c'est en passant du modèle du paiement à l'acte au modèle du forfait fixe que les parks d'attraction américians ont fait fortune, et c'est ce qui incite Jim Griffin, l'ancien n°1 du département "nouvelles technologies" de Geffen music, un grand label américain, de plaider POUR la licence globale. Voir ici, en Anglais : http://www.theregister.co.uk/2003/09/30/music_biz_should_shift/
    (Ah, si le ministre pouvait lire cela...)

    11) L'impact des procès : Si la courbe ne varie pas (ou ne varie que d'un pourcentage ridicule de 1% ou 2%) par rapport aux extrapolations probables de la courbe d'évolution logique du P2P, ce que toutes les études indépendantes semblent montrer, on peut en conclure à leur non efficacité.

    12) Oui, tous les pirates ne paieraient sans doute pas la LG. Mais alors, la surveillance - nécessaire - des réseaux les repérerait bien vite.

    13) Quand je parlais de 8 million d'internautes, je parlais des 8 millions d'internautes ayant déjà piraté sur le P2P (source : débats à l'assemblée nationale). Il y a bien plus d'internautes que ça en France !

    14) Les retournements de veste dus au prix de la LG : Comment le prévoir si l'on ne connaît même pas les modalités, y compris financières, de cette LG ? Ca vire au procès d'intention la. De plus, j

  • toutou78
    toutou78     

    Merci pour ces explications qui apportent un éclairage sur le sujet très important. Il serait utile que le ministère est au moins le même niveau de connaissance !!!!

  • kerkdlac
    kerkdlac     

    Il est de pratique politique millénaire de diviser pour opposer ( et mieux
    rêgner ), si l'on écoute un peu rapidement les médias, ce qui est le
    cas de la plupart des télé-auditeurs, il y à d'un coté ceux qui défendent leur quignon de pain, et de l'autre les pilleurs d'oeuvres,les détrousseurs, les
    terroristes de la culture.

    Bref, d'un coté les créateurs, - LES BONS -
    de l'autre les profiteurs - LES MECHANTS -.
    Ceux qui sont irrémédiablement condamnés à la soupe populaire par ceux-là
    même à qui ils apportent LA CULTURE. Comment ne pas être émus devant tant
    d'injustice !
    :pleure:

    Mais prenons garde à ne pas se laisser imposer l'image qui voudrait, qu'il y ait les artistes d'un coté et, les internautes de l'autre. Car la grande majorité des artistes, sont aussi des internautes
    (et certains internautes, de véritables artistes).
    Et parmis les artistes, une bonne part d'entre eux, veulent aussi avoir
    accès aux oeuvres des autres artistes et avouent plus ou moins volontier télécharger, échanger, rechercher des oeuvres et des idées 'à toute toile', ne serait ce que parce que tout le monde n'habite pas entre Auteuil et Vincennes, avec l'Opéra Bastille ou Bercy à portée de taxi, ne serait que parce que tous les artistes ne travaillent pas avec des 'nêgres' qui leur apporte le travail
    pré-maché.

    N'oublions pas que La Société de perception et de distribution des
    droits des artistes-interprètes de la musique et de la danse (SPEDIDAM) à
    recueilli la signature de 13.500 artistes sur une pétition en faveur
    de la 'licence globale', mais faut t'il le remarquer,
    les médias en ont bien peu parlé.

    Et ces politiques, députés-maires, Ministres, etc. si récemment tous effarés
    devant les carcasses de voitures brulées, n'avaient ils pas annoncés à tout va, qu'ils allaient redynamiser les quartiers oubliés, recréer le tissus social et apporter LA CULTURE là ou elle était absente en tant que facteur d'intégration
    des plus pauvres et des exclus ? 1 mois après, n'ont ils pas là une occasion unique d'appuyer enfin concrètement leurs dires ?
    Les médias n'évoquent pas cet aspect des choses.

    Le simplisme fait le jeu de qui ?

  • The_Killor
    The_Killor     

    [quote]
    Le P2P ne fait rien connaitre de nouveau à personne... car pour télécharger quelque chose sur P2P, il faut déjà le connaitre à la base.
    Sans connaissance de l'existance d'une chose, tu ne peux en effet pas trouver les mots-clefs qui te permettront de trouver une source pour télécharger cette chose sur P2P.
    [/quote]

    Connais tu l'existence de la fonctionnalité "voir fichier" sur emule ?

    [quote]
    Mais ça... un simple site web le fait aussi, et il permet à l'artiste d'avoir en plus un véritable contrôle sur sa création (tant en tant que qualité de version proposée que de prix ou de dialogue avec les clients)
    [/quote]
    Quand t'as de la chance d'ecouté de la musique connue sinon c'est plus dur.

    [quote]
    Moralité, la pensée même d'avoir un chiffre fiable en la matière pour l'ensemble des internautes est une utopie... non pas en termes techniques, non... mais termes sociaux.
    [/quote]
    La starac vend le plus de disque ce n'est pas l'artiste le plus aimé.
    [quote]
    Ce n'est pas "75% sont prêts à payer cette license" mais "75% PRETENDENT qu'ils sont prêts à la paye
    [/quote]
    Aussi bien que que les maisons de disques estiment leurs pertes en fonctions de ceux qui télécharge sans distinguer parmi eux ceux qui n'achèteront jamais (et il en a beaucoup.
    [quote]
    Comme le principe du P2P semi-payant qui me semble assez réaliste.
    [/quote]
    C'est un peu ça la license globale
    [quote]
    [quote]
    - La licence globale ne tuerait en rien le marché du disque "standard"
    [/quote]
    ... Ca, on en sait rien... Personne ne peut voir l'avenir sur ce plan.
    [/quote]
    Cela s'appelle faire du prévisionnel, l'économie marche suivant le principe du prévisionnel.
    [quote]
    ... Et les téléchargeurs iront alors se servir d'un truc sans pub parce que ca les gonfle et qu'ils se diront que de toutes façons puisque le téléchargement est légal autant pas se faire chier avec....
    [/quote]
    Quoi qu'il arrive les meilleurs informaticiens ne travaillent pas pour les maisons de disques et autres, le piratage est et sera toujours la, et on ne l'empechera jamais.



    Pour finir n'oublie par que l'informatique est fortement lié à des concepts comme l'open source,le partage et la reutilisabilté, et non le chiffre d'affaire,le resultat net comptable et la limousine a saint tropez.Les mentalités ont changées, pas l'industrie du disque ( a part le prix de plus en plus cher.

    De plus n'oublions pas non plus les Web radios qui seront condamnés a mourrir si la license globale echoue, et s'il n'y a plus de web radio alors la c'est le retour a la pensée unique...

    Tu n'as pas totalement tort mais tu n'a pas raison.

    Enfin je m'étonnait juste de remarquer qu'on a aucun réaction de la part des FAI, alors qu'il sont les premiers concerné. Qui voudra de l'ADSL 8 mega pour afficher la page d'accueil de TF1?

  • Michel-jt
    Michel-jt     

    Je sais c'est pas le sujet mais lisez quand même.

    [g]Trou de la Sécu[color=#0052ff][/color][/g]

    [g][color=#0052ff][/color]Cette année, nous allons devoir donner un euro non remboursé de notre poche, nous allons être très contrôlés lors de nos arrêts maladie, nous allons devoir consulter un généraliste avant d'aller voir un spécialiste ...

    Toutes ces mesures pour réduire le "soi-disant" trou de la Sécu !!!

    Mais le fameux trou de la Sécu de Il milliards d'euros existe-t-il vraiment?

    Et bien lisez ce qui suit ...

    Vous avez dit trou de la Sécu?
    - 7,8 milliards non reversés à la Sécu sur les taxes sur le tabac
    - 3,5 milliards non reversés à la Sécu sur les taxes de l'alcool
    - 1,6 milliards non reversés à la Sécu des assurances auto pour les accidentés de la route
    - 1,2 milliards non reversés à la Sécu de la taxe sur les industries polluantes
    - 2 milliards de TVA non reversés à la Sécu
    - 2,1 milliards de retard de paiement à la Sécu pour les contrats aides
    - 1,9 milliards de retard de paiement pour les entreprises? etc? etc?

    C'est-à-dire : 20,1 milliards d'euros

    Ces chiffres sont issus du rapport des comptes de la Sécu pour 2003.

    Je suggère de faire suivre ce type d'informations à toutes vos connaissances et de leur donner le même conseil.

    Un petit copier/coller sur la totalité du message, y compris cette partie, c'est vite fait!

    Bien sûr, l'inconvénient c'est que l'on encombre les messageries, mais, finalement moins qu'avec les spams et les virus?
    L'inconvénient c'est qu'une fois lancé ce message risque de circuler pendant longtemps sans contrôle.
    Mais pas autant que le trou de la Sécu.

    L'avantage, c'est qu'à force d'être diffusé, il finira bien par arriver sur la messagerie de responsables de la Sécu, ou de politiciens qui sont censés passer leur temps à gérer l'argent des contribuables .... [/g]

  • zedzedmanson
    zedzedmanson     

    Apres que cette lois soin voter elle est déjà sur le point d'être encore une fois revoter pasque elle ne plais pas au majore
    Les majors représente t elle les français ?
    moi Je pense que oui !!!! :??: .
    Sans même écouter se que pense les français qui les on élus (encore une fois).
    Si seul les multi national on le droit d'être écouter par gouvernement ne nous étonnons pas non plus que les français tombe dans les extrême.
    De plus il y auras plus de sécurité sur les logiciel il y aura toujours des petit malin qui les ferons sauter.
    Légaliser le téléchargement est de la taxer est la seul chose de correcte a faire :sol: .
    Dans tout les pays d'Europe le p2p est légale sauf en France.
    La France fait t elle vraiment partie de l union européenne ?
    Au lieux de faire des débat est des lois dans le sens des majore qui son contre les rare libertés qui reste au français.
    Il faudrait mieux que le gouvernement se casse le cul pour trouver une solution au chômage est au problème de logement.
    Nous les français on ne vie pas dans des appartement de 200 mètre carrer comme certain représentent des français qui son payer avec nos impôt. :hurle:
    sur se lien vous trouverez la seul solution pour nous faire encore entendre
    http://www.frontnational.com/tractsaffiches/proportionnelle.pdf

Lire la suite des opinions (37)

Votre réponse
Postez un commentaire