La sécurisation en question

Un chercheur allemand affirme qu'une seconde suffit pour casser le cryptage utilisé lors des transactions en ligne. Un cataclysme pour l'e-commerce ? Pas vraiment.

Votre opinion

Postez un commentaire