Windows 2000 : Microsoft voit des linuxiens partout