Vote à l'UMP : «Une attaque par déni de service est très simple à mettre en place»

Mis à jour le
Vote à l'UMP : «Une attaque par déni de service est très simple à mettre en place»
 

L'élection du nouveau président de l'UMP a été perturbée par une attaque DoS. 26 requêtes à la seconde ont été envoyées vers le site qui n'a pas pu répondre à la demande. Un type d'attaque très facile à mettre en oeuvre.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • elskwi
    elskwi     

    "à la portée de tous les internautes" Faut pas abuser non plus... encore faut il savoir ce qu'est une attaque DoS, connaitre des outils et avoir au minimum un gros serveur pour pouvoir faire ça...

  • elskwi
    elskwi     

    26 requetes à la seconde et un serveur qui tombe ? Programmation ou serveur en carton ?
    A la limite 26 000 requêtes par seconde j'aurai bien voulu y croire !

Votre réponse
Postez un commentaire