Une centrale sous haute surveillance

Afin de limiter les erreurs humaines, la salle de commande de la centrale nucléaire de Chooz, dans les Ardennes, est entièrement informatisée. L'ordinateur joue le rôle d'assistant.

Votre opinion

Postez un commentaire