Android tête de mort malware
 

Un chercheur a trouvé une faille critique dans la gestion des données Exif, permettant d’infecter le terminal sans aucune action de l’utilisateur. Une autre faille critique a été détectée dans la conversion de caractères Unicode. Les deux exploits ont été colmatées depuis.

Votre opinion

Postez un commentaire