Stock-options: Bercy cède aux sirènes de la Net-économie

Compromis à l'Assemblée nationale. Si la fiscalité sur les stock-options est relevée à partir d'un million de francs de plus-value, les bons de souscription de parts de créateurs d'entreprises sont pérennisés.