François Dufaux (Syntec Informatique): "Un non-sens total"

Pour le président du syndicat des SSII et éditeurs de logiciels, alourdir la fiscalité des stock-options, c'est provoquer la fuite des cerveaux.

Votre opinion

Postez un commentaire