SMIC, le champion chinois des semi-conducteurs, entre en bourse pour prendre en main son destin
 

Alors que Huawei s’est vu interdire l’accès aux usines du Taïwanais TSMC, la Chine accélère dans le renforcement de sa filière semi-conducteurs avec l’introduction en bourse réussie de SMIC, son champion local.

Votre opinion

Postez un commentaire