Scour, le Napster de l'image, cherche désespérément des investisseurs

La start-up, qui a lancé un service d'échange de films et de vidéos sur Internet, doit licencier les deux tiers de ses effectifs pour faire face à son prochain procès contre la RIAA et la MPAA. Les investisseurs hésitent à financer les coûteux frais juridiques.

Votre opinion

Postez un commentaire