Quand les sarkozystes recensent les bons mots de Ségolène