Quand Atos traîne, la start up Fidelinet trinque

Fidelinet proposait de fidéliser les internautes avec un système de points. La solution technologique, développée par Atos, n'a pu être livrée à temps. La start up, déjà engagée avec des clients, a été reprise par un concurrent allemand.

Votre opinion

Postez un commentaire