Pourquoi Montebourg veut-il stopper la guerre des prix dans le mobile ?

Mis à jour le
Delphine Sabattier
 
Delphine Sabattier - Delphine Sabattier

Lors de ses vœux le ministre du Redressement productif a déclaré la guerre aux forfaits low-cost. Il s’est interrogé à voix haute sur la nécessité d’avoir quatre opérateurs dans un pays comme la France. Quels sont les enjeux ? Réponse dans cette chronique vidéo.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • tyranausor
    tyranausor     

    Monsieur Le Ministre, vous parler de guerre alors que vous la menez avec Xavier Niel. Vous dites que Free détruit des emplois, non! Et cela a été montré et pour preuve Free investit et dans ses offres fixes (triple-play, Freebox renouvelées au moins tous les 2 à 3 ans, ...) et dans son offre mobile qui a, rappelons-le, 2 ans. Il est enrichit de nouveautés au moins tous les mois en plus des Freecenter qui, eux ont aussi créés de l'emploi.

  • potray8637
    potray8637     

    Mr Montebourg,faut-il revenir 50 ans en arrière avec des centraux téléphoniques avec opératrices...compte tenu du nombre de lignes actuelles,il en faudrait des dizaines de milliers...Ce serait le plein emploi,non ?

  • yukatapah
    yukatapah     

    Monsieur Montebourg qui est à la tête d'un ministère qui ne sert à rien, ce monsieur ne fait que de la gesticulation, dans ma région on appelle çà "un criquet de foire", il ne sera plus ministre que Free sera toujours là.

  • Lennart
    Lennart     

    à un type qui a accepté d'être ministre du "plus gros défaut de la candidate Ségolène Royale", selon ses dires.

Votre réponse
Postez un commentaire