En plus de Microsoft, de grandes compagnies technologiques ont été infectées par le malware, mais cela ne signifie pas obligatoirement qu’elles ont été piratées.