Patrons en disgrâce...

Dans l'Antiquité, il n'était pas rare que l'on coupât le cou aux généraux vaincus. Aujourd'hui, les grands capitaines sont ceux de l'industrie. On leur laisse la tête sur les épaules. Mais on les prive sans pitié de leur siège.

Votre opinion

Postez un commentaire