Le patron de l’opérateur historique Stéphane Richard a confirmé que le nouveau standard serait activé là où des antennes 5G avaient déjà été installées pour des tests.