Le nez humain possède environ 400 récepteurs.
 
Le nez humain possède environ 400 récepteurs. - Flickr/Anders Adermark/Creative Commons

C’est en capturant l’image d’une odeur que le dispositif parvient à l’identifier. Une avancée technologique qui profite actuellement aux industriels mais qui pourrait un jour bénéficier aussi au grand public.

Votre opinion

Postez un commentaire