Maudits journalistes!

Les technologies de l'information se veulent omniprésentes. Et doivent dorénavant affronter la presse tout public, capable d'amplifier le moindre faux pas en catastrophe, ruinant des mois de communication. Tremblez, messieurs les puissants!

Votre opinion

Postez un commentaire