L'offshore européen sélargit à la Roumanie

Le pays commence à intéresser les entreprises françaises en quête de développements externalisés. Un tiers de ses informaticiens serait francophone.

Votre opinion

Postez un commentaire