Les vendeurs de PC ne misent pas sur XP

Déjà sinistrée avant le 11 septembre, l'industrie de la micro-informatique semble depuis lors encore plus difficilement capable de profiter du lancement du nouveau Windows.