Les ".com" en difficulté découvrent les vertus des ".org"

Les sites associatifs n'attirent ni les "business angels" ni les investisseurs pressés. Ces pages web n'en ont pas moins leurs propres ressources, grâce aux subventions et aux bénévoles.