Le Sénat voudrait responsabiliser Internet