Le MIT a développé la première version mobile d’un processeur à synapses artificielles

Le MIT a développé la première version mobile d’un processeur à synapses artificielles
 

De la taille d’un confetti, le processeur intègre des memristors, une version « synaptique » des transistors. De quoi intégrer une (vraie) intelligence artificielle dans les smartphones du futur ?

Votre opinion

Postez un commentaire