Le difficile financement d'Eolring, société spécialisée dans la commutation distribuée

Frédéric Baroin a levé plus de 55 millions de francs auprès des capital-risqueurs. Après avoir été confronté à de gros problèmes de recrutement et à des retards d'industrialisation, il commercialise ses premiers produits, trois ans après la création d'Eolring.

Votre opinion

Postez un commentaire