Passer au contenu

La nouvelle version d’eMule brouille les pistes

Les logiciels de peer to peer n’ont pas seulement maille à partir avec les industries culturelles. Ils doivent aussi faire avec les fournisseurs d’accès à Internet,…

Les logiciels de peer to peer n’ont pas seulement maille à partir avec les industries culturelles. Ils doivent aussi faire avec les fournisseurs d’accès à Internet, qui tentent d’en limiter l’usage. Notamment
grâce à de nouveaux routeurs permettant de repérer les protocoles de transfert des fichiers et de limiter la bande passante dédiée aux échanges.


La nouvelle version deMule (la ‘ 0.47b ‘), selon le site Ratiatum, permet justement de brouiller le protocole de transfert de fichiers afin de ne pas être reconnu par ces mêmes routeurs. Les utilisateurs du
logiciel doivent cependant aller eux-mêmes activer cette fonction. Ratiatum cite Free et Club-Internet au rang des FAI adeptes du bridage des newsgroups et du peer to peer sur les lignes non
dégroupées.


La rédaction