La coalition anti-Microsoft s'effrite

Les deux tiers des Etats se déclarent prêts à signer l'accord, légèrement modifié, conclu entre le département de la Justice américain et Microsoft. La juge devrait décider de la poursuite de l'affaire en fin de journée.