La Chine durcit les sanctions contre les auteurs de rumeurs sur Internet

Mis à jour le
Les
 
Les "calomnieurs" seront sévèrement punis, avertissent les autorités chinoises. - Les "calomnieurs" seront sévèrement punis, avertissent les autorités chinoises.

Les autorités chinoises ont annoncé un renforcement des sanctions contre les auteurs de rumeurs qui auront été retweetées 500 fois ou lues par 5 000 personnes. Ils risquent désormais trois ans de prison.

Inscrivez-vous à la Newsletter Actualités

Newsletter Actualités

A voir aussi

Contenus sponsorisés

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • yarma22
    yarma22     

    Connaissant la Chine, "creation de rumeur" s'appliquera le plus souvent a quelqu'un qui denonce un fait reel a propos d'une personne proche du gouvernement...

Votre réponse
Postez un commentaire