John Riccitiello (Electronic Arts) : ' Tous les éditeurs français sont à vendre et pour un prix relativement faible '

John Riccitiello (Electronic Arts) : ' Tous les éditeurs français sont à vendre et pour un prix relativement faible '
 

Cette année, le numéro un mondial des éditeurs de jeu vidéo entend poursuivre sa croissance à deux chiffres malgré la crise. Son PDG, John Riccitiello, n'exclut pas des acquisitions afin de conforter son avance.

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Traroth
    Traroth     

    EA pourrait sans doute se payer Infogrames (à condition que ça soit à vendre, ce qui n'est pas forcement evident, contrairement à ce qu'il dit), mais ça ne serait certainement pas facile.

  • Renaud_
    Renaud_     

    "Les petits français sont tous à vendre".
    "Leurs bons aux porteurs"....

    Il faut leur expliquer que nos marchés financiers
    sont aussi entièrement informatisés, que toutes
    les transactions sont électroniques et qu'il n'y a
    plus qu'aux USA où les entrerprises emmettent
    des actions papier, des "bons au porteur"
    (mouarf !!!).
    Accessoirement, il ont un concurrent
    franco-américain, Atari (ex-Infogrames), qui est
    entrain de sérieusement se réveiller après être
    passé près du gouffre.
    Il faudrait expliquer à ce monsieur que la roue
    tourne dans la vie. Surtout quand on prend les
    autres pour des cons !

Votre réponse
Postez un commentaire