IBM met un Celeron dans ses serveurs