Google reste fidèle à Flash