France Télécom se pose en bon élève du dégroupage

A quelques jours de la livraison des premières salles de colocalisation pour le dégroupage, Michel Bon a tenu à démontrer que France Télécom était un bon élève européen.

Votre opinion

Postez un commentaire