Faute de repreneur, Net-up licencie 75 % de ses effectifs

Faute de candidats à sa reprise, la filiale Internet du groupe Avenir Télécom annonce 180 suppressions de postes.

Votre opinion

Postez un commentaire