Droit à l'oubli : entre la CNIL et Google, c'est la guerre !

Droit à l'oubli : entre la CNIL et Google, c'est la guerre !
 

Alors que les premières consultations publiques débutent, la CNIL accuse Google d'utiliser l'argument de la censure pour discréditer le droit à l'oubli. Google réfute, la Cnil maintient !

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • AlexUper
    AlexUper     

    Mauvaise Analyse : ce n'est pas la mise en place d'une justice privée par Google !

    C'est ma confirmation d'un droit au déréférencement, dérivant du droit à l'oubli instauré par la directive européenne . Donc une personne concernée par un référencement de ses données à caractère personnel, n'a pas besoin de recourir au juge pour faire valoir ses droits mais au moteur d'y faire appel s'il trouve la demande abusive !

  • RetD4Ever
    RetD4Ever     

    Google s'est toujours abrité derrière le combat "contre la censure" et pour "la liberté d'expression" pour éviter d'effacer des traces ou des diffamations à la demande des internautes. Quelle hypocrisie quand on sait que pour pénétrer le marché chinois, Google a longtemps censuré les résultats sur "Tiananmen" des requêtes formulées depuis des IP chinoises...
    cf http://www.nextinpact.com/archive/54933-google-chine-censure-tienanmen-human-rights.htm
    Ce que défend Big Google Brother, ce n'est pas la liberté d'expression, c'est celle de faire du business !

Votre réponse
Postez un commentaire