Droit à l'oubli : Google demande plus de temps pour s'adapter

Mis à jour le
Droit à l'oubli : Google demande plus de temps pour s'adapter
 

Sommé d'appliquer le déréférencement de liens également sur des extensions de noms de domaine non européennes, le géant du Net a demandé une prorogation pour pouvoir se mettre en conformité.

Votre opinion

Postez un commentaire