Facebook encadre enfin le bannissement de l'ancien président des États-Unis. Vexé, Donald Trump a promis de ne plus jamais inviter Mark Zuckerberg à la Maison Blanche.