Chine, le négoce et le bâton

Pékin favorise la net économie mais traque la "subversion" en ligne. Huit mille cybercafés ont été fermés, des peines prononcées. Les investisseurs jouent le jeu.