C'est pas lui, c'est moi

C'est pas lui, c'est moi
 

Pour vanter ses mérites, Oracle s'est fait le champion du dénigrement de ses concurrents. Une attitude irritante, qui pourrait un jour se retourner contre l'éditeur.

Votre opinion

Postez un commentaire