Basculement: les consultations bancaires sur Minitel s'effondrent, mais internet n'en profite pas pour autant