Après Apple et Intel, Xerox voit rouge