Android rapporte toujours plus à Microsoft