5 000 euros d'amende pour une attaque par déni de service

5 000 euros d'amende pour une attaque par déni de service
 

La condamnation du tribunal de grande instance de Paris vient enrichir une jurisprudence peu fournie ; les entreprises préfèrent rester discrètes en cas d'attaque de leurs serveurs.