En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Business

Les adolescents américains se tournent de plus en plus vers Twitter

Si outre-Atlantique, Facebook reste de loin le réseau social préféré des adolescents, ils se mettent de plus en plus à gazouiller sur Twitter.

laisser un avis
Facebook reste le réseau social le plus utilisé par les adolescents américains. 94 % d’entre eux y ont un profil et 81 % y vont régulièrement. Mais ils utilisent de plus en plus d’autres réseaux : Twitter, Instagram et Tumblr en particulier révèle la dernière enquête du Pew Research Center dont les résultats ont été publiés le 21 mai 2013.
S’il est encore bien loin de Facebook, Twitter voit le nombre de ses adeptes augmenter parmi les adolescents. Ils sont 24 % à gazouiller en ligne, contre 16 % en 2011. Et leur fil Twitter est essentiellement public (64 %) à l’inverse de leur profil Facebook, majoritairement privé. Cela dit une grande partie des adolescents utilisent un pseudo sur Twitter... histoire que leurs parents ne puissent pas retrouver leurs propos en faisant une recherche Google. Public mais pas trop.
© Pew Research Center
Si les profils Facebook sont majoritairement privés, les fils Twitter sont ouverts à tous.
La baisse, relative, de la fréquentation de Facebook serait due en partie à la forte présence des adultes, au partage excessif d’informations qui peut parfois entraîner des « drames » et au stress de devoir maintenir sa bonne réputation virtuelle. Mais ils continuent d’y aller car il fait partie de leur vie sociale.
Et ils y partagent plus d’informations qu’ils ne le faisaient il y a six ans. 91 % d’entre eux ont mis en ligne une photo d’eux (79 % en 2006), 71 % ont indiqué le nom de leur établissement scolaire et la ville où ils vivent (respectivement 49 et 61 % en 2006). 20 % ont même mis leur numéro de téléphone portable en ligne (2 % en 2006). Par ailleurs, les adolescents utilisent majoritairement leur vrai nom (92 %) sur Facebook et remplissent les rubriques concernant leurs goûts (films, musique, livres). Garçons et filles agissent globalement de la même manière, sauf en ce qui concerne le numéro de téléphone que les garçons partagent plus volontiers.
© Pew Research Center
Les adolescents ont en moyenne 300 amis sur Facebook.
En moyenne, un adolescent a 300 amis sur Facebook et est suivi par 79 personnes sur Twitter. Mais son réseau d’amis sur Facebook ressemble à son réseau dans la vie réelle : des amis et copains de l’école, des membres de leur famille, des personnes venant d’autres établissements scolaires... Seuls 33 % d’entre eux sont amis avec des gens qu’ils n’ont pas rencontré. A l’inverse, sur Twitter, ils suivent principalement les fils de célébrités.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Bosch prend enfin Internet au sérieux
Twitter, ou l’oiseau qui veut se faire aussi gros que Facebook ?
Facebook assure protéger votre vie privée pour mieux gagner votre confiance
Twitter, un véritable outil d’informations et de veille pour les professionnels
La double vie des politiques sur Twitter
Cloud : Apple est le bon élève vert, Twitter et Amazon portent le bonnet d’âne
Pour John Carmack, Facebook a ce qu’il faut pour développer la réalité virtuelle
Drones Facebook contre ballons Google : la bataille de l'Internet du ciel (Vidéo)
Facebook rachèterait un fabricant de drones pré-orbitaux
Biz Stone: « en quelques jours, Jelly a attiré plus de monde que Twitter en un an »
WhatsApp racheté par Facebook : ce qu'il faut savoir
Les 5 raisons pour lesquelles WhatsApp vaut bien 19 milliards de dollars
Ironie du sort : en 2009, Facebook a refusé d’embaucher le cofondateur de WhatsApp
Mark Zuckerberg : « WhatsApp va dépasser la barre du milliard d'utilisateurs »
Phone Apps #39 : Paper, Flappy Birds, Swiftkey Note
Twitter n'a toujours pas dégagé un dollar de bénéfice
Les bastions informatiques, boulets ruineux de la modernisation de l’entreprise
Gap recrute sur Facebook
Facebook supervise toute sa consommation énergétique à partir d'un seul écran
Laurent Solly (Facebook) : « La force de frappe de Facebook au service de l’emploi »