En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

Le chercheur chinois n'espionnait pas, il téléchargeait du porno

Bo Jiang avait été accusé d'avoir espionné la Nasa au profit des autorités chinoises. Dans l'ordinateur qu'il emportait avec lui, il n'y avait en fait que des films piratés et des photos pornos.

laisser un avis
L’espionnage est l’une des plus grandes craintes de l’Amérique. Bo Jiang, un chercheur chinois ayant travaillé dans un centre de recherche de la Nasa en Virginie en a fait les frais. Accusé d’espionnage, il a finalement admis devant un tribunal local avoir téléchargé… du matériel pornographique et des films piratés rapporte le site de Bloomberg, ce 3 mai 2013.
Bo Jiang a plaidé coupable pour avoir dérogé aux règles de sécurité concernant les ordinateurs de la Nasa afin d’atténuer la sentence. De fait, les charges ont été abandonnées. « Aucune information confidentielle ou appartenant à la Nasa n’a été trouvée sur l’ordinateur que M. Jiang emportait en Chine », peut-on lire sur le document classant l’affaire. Interrogé par Bloomberg, l’avocat de Bo Jiang a fait part du soulagement de son client. « Bien qu’il ait été accusé publiquement d’être un espion, il a été lavé de tout soupçon. Pour lui, les motivations de ses accusateurs étaient uniquement politiques. » Malgré tout, le chercheur a été prié de quitter les Etats-Unis sous 48 heures.
Bo Jiang, qui avait été licencié en janvier, avait été arrêté le 16 mars dernier alors qu’il retournait en Chine, car les autorités le soupçonnaient d’avoir espionné la Nasa au profit de son pays. Au moment de son arrestation, la tension entre les Etats-Unis et la Chine était à son comble et une enquête était en cours à la Nasa sur de possibles tentatives d’espionnage par des ressortissants étrangers.
Source : Bloomberg
A lire aussi :
La Chine hausse le ton face aux accusations de piratage américaines, paru le 21/2/2013
Une unité de l’armée chinoise serait derrière les cyberattaques contre les USA
, paru le 19/2/2013
 
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Apple et la sécurité : une rentrée 2014 forte en actualité !
Des photos de Jennifer Lawrence à la protection de l’entreprise, quelles réactions avoir ?
Consolidation dans la sécurité : Morpho rachète Dictao
Le big data et la sécurité : plus de données... plus de problèmes
Les drones, le nouveau cauchemar des départements informatiques ?
Quel est votre vecteur d’attaque préféré : PDF, Word ou ZIP ?
Lookout lève 150 millions de dollars pour s’attaquer aux grandes entreprises
L’essentiel du Patch Tuesday de juillet 2014
Ceintures de sécurité et crash-test : des modèles pour la sécurité de l’information ?
Les nouveaux types de failles (et comment essayer de les contrer)
Ingenico se prépare à racheter GlobalCollect pour 820 millions d'euros
Les agences gouvernementales de sécurité, nécessairement schizophrènes ?
L’entreprise, invitée surprise de la conférence Google I/O
L’antivirus : 25 ans déjà
iOS 8 : Apple met la sécurité au cœur de ses annonces
Quand la sécurité devient éco-responsable
Piratage : Ebay, Orange, Target... A qui le tour ? (vidéo du jour)
BYOD 2014 : quelles avancées après 4 ans de buzz ?
IOC : le nouvel or noir des cyberdéfenseurs