En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux
Science, recherche

SFR pourrait encore changer de tête

Jean-Yves Charlier, en charge des télécoms chez Vivendi, maison-mère de SFR, deviendrait le patron de l'opérateur. L'actuel PDG en deviendrait président.

laisser un avis
Stéphane Roussel, l'actuel PDG de SFR
agrandir la photo
Vivendi devrait encore changer la tête de sa filiale SFR. « Sauf revirement de dernière heure », Jean-Yves Charlier (49 ans), l'actuel directeur général délégué en charge des télécoms de Vivendi depuis août 2012, va devenir directeur général de SFR, affirme le quotidien économique Les Echos.
Cette nomination interviendrait aux alentours de l'assemblée générale des actionnaires, prévue le 30 avril 2013. Il s'agirait, pour la maison-mère de SFR, de donner des gages à ses actionnaires qui s'impatienteraient devant l'incapacité du conglomérat à céder, comme promis, certains de ses actifs télécoms, que ce soit SFR, Maroc Telecom ou GVT (Brésil).
L'actuel PDG de SFR, Stéphane Roussel, qui a pris les rênes de l'opérateur en juillet 2012, en conserverait la présidence, mais sans responsabilité opérationnelle, ajoute le quotidien économique.
Ce changement à la tête de SFR, qui n'est pas encore confirmé, interviendrait alors que l'opérateur va engager un plan de restructuration prévoyant 1 120 suppressions d'emploi pour faire face à la pression sur les prix des forfaits mobiles et les marges bénéficiaires, provoqués par l'irruption tonitruante de Free Mobile sur le marché en janvier 2012.
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
01netTV raconte... la Freebox (vidéo)
Test du Bouygues Télécom Ultym 5 : la 4G à très bas prix (vidéo)
Home By SFR : une box orientée domestique (vidéo du jour)
SFR et Vodafone reconduisent leur partenariat
JTech 182 : future box SFR, Sony Xperia Z2, Stylo 3D, smartphone tombé dans l’eau (Vidéo)
SFR : les syndicats exigent des repreneurs qu’ils s’engagent sur l’emploi
L'Arcep relance le débat sur la fibre optique jusqu'à la box de l'abonné
Avec la télé en option, Sosh baisse les prix des forfaits mobile+Livebox
Fibre optique: l'Etat apportera 30 millions d'euros à la région PACA
Altice, maison-mère de Numericable, va entrer en bourse
Fibre optique : TDF se dote d'un réseau national d'opérateur
Bouygues: son réseau 4G servirait à son offensive dans l'Internet fixe
Free publie une carte des accès, par plaque, à son réseau VDSL2
Télécoms : Fleur Pellerin veut remettre de l'ordre dans le secteur
Débits Internet : un arrêté encadre les publicités des opérateurs
Le projet de scission de SFR validé par Vivendi pour 2014
Le PDG d'Orange va demander l'annulation de sa mise en examen
Les opérateurs subiront en 2014 une hausse de la taxe cinéma
Pour les PME, SFR figure parmi les plus mauvais payeurs
Pour les PME, SFR figure parmi les plus mauvais payeurs