En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.FERMER  x
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Actualité informatique
Test comparatif matériel informatique
Jeux vidéo
Astuces informatique
Vidéo
Télécharger
Services en ligne
Forum informatique
01Business
Applis, logiciels
Produits
Télécoms
Sécurité
Culture, médias
Politique, droits
Technos
Buzz, société
Jeux

Comparatif FAI : les écarts se creusent chez les opérateurs !

Notre partenaire IP-Label mesure les prestations « triples usages » des FAI français. Le classement se stabilise cette semaine, mais les écarts de performances sur les usages purement Internet se creusent.

laisser un avis
Après plusieurs semaines de baisses successives, l’indice général du classement des FAI se stabilise enfin. On note même une légère progression des indices aussi bien sur Paris qu’en Régions, à l’exception de Free dont la prestation se dégrade une nouvelle fois très légèrement en Régions. Ce léger mieux général, n’est pas totalement rassurant puisque les indices demeurent notablement inférieurs à ceux relevés l’an dernier à la même époque.

Des différences marquées

Depuis plusieurs semaines, les mesures réalisées par IP-Label montrent en effet des signes de saturation des infrastructures de l’Internet Français à certaines heures de la journée. Comme nous l’avons déjà dit, si cette saturation impacte de façon notable la lecture de vidéos en streaming, elle affecte également d’autres usages d’Internet tels que le téléchargement de fichiers ou l’affichage des pages Web.
Même si les indices en la matière progressent légèrement cette semaine, force est de constater qu’il existe d’importantes différences de performances entre les FAI. Si les prestations en matière de téléphonie et de télévision sont relativement proches les unes des autres, celles qui concernent les usages Internet purs, et plus particulièrement le temps de chargement des pages, affichent des différences très significatives.

5 secondes de plus pour l'affichage d'une page !

Sur Paris, il faut ainsi 25% plus de temps à SFR, et 37% à Free, par rapport à Darty (l’offre ADSL actuellement la plus véloce), pour présenter l’intégralité d’une page Web. En Régions, les différences sont encore plus marquées puisque ces dégradations atteignent respectivement 58 % et 75 %.
Plus concrètement, pour afficher une page d’un site de e-commerce type (le poids d’une telle page est d’environ 1,8 Mo), il faudra compter 4,3 secondes avec l’abonnement Darty ADSL, que ce soit en région parisienne ou en province. Mais un abonné SFR devra, lui, attendre 5,4 secondes s’il habite Paris et 6,8 secondes en Régions pour obtenir le même résultat. Chez Free, le temps d’attente est de 5,9 secondes sur Paris et 7,6 secondes en Régions.
Multipliez ces écarts par le nombre de pages qui doivent être passées en revue lors d’une commande, et vous constaterez qu’il faut bien plus de temps à certains Internautes pour concrétiser leur acte d’achat. Particulièrement pour tous ceux qui ne vivent pas en région parisienne !
D’autant que les valeurs affichées ici sont des valeurs moyennes mesurées par IP-Label. Les écarts de performances peuvent être plus importants aux pires heures de la journée, entre 18 heures et minuit. Autant chez Darty ADSL, les performances varient peu au cours de la journée, autant chez Free le temps de chargement d’une page peut atteindre parfois plus de 20 secondes ! Il est aussi assez logique de constater que ce sont justement les trois opérateurs qui possèdent le plus grand nombre d’abonnés qui affichent les temps de chargement les plus longs.
Reste à savoir si ces derniers sont aujourd’hui en mesure de désengorger leurs infrastructures sans réaliser de lourds investissements matériels et sans répercuter ces derniers sur le coût de nos abonnements. Il faudra aussi surveiller au cours de l’année si les nouveaux usages mobiles et l’arrivée de la 4G permettent d’alléger notre navigation via la bonne vieille Box Internet !
 
Retrouvez le détail du Classement IP-Label : ici
envoyer
par mail
imprimer
l'article
@01net sur
à lire aussi
SUR LES MÊMES THÈMES
Free n’est pas inquiet d’une guerre des prix sur l’Internet fixe
Lancement d’un observatoire sur le temps de chargement des pages web
Bouygues Telecom déclare la guerre à Free sur l’ADSL
SFR lance avec sa box un décodeur télé basé sur Android 4.2
Free rénove son appli mobile Android Freebox Recorder
AT&T brevette la mise sur écoute des connexions au Net pour protéger le copyright
Lutte antipirate : l’industrie du cinéma attaque les géants du Net en justice
Arcep, les revenus des opérateurs français baissent, leurs investissements aussi
Free lance des mini-antennes 3G à connecter sur la box Révolution
Comparatif des FAI : Comme la météo, l’Internet français va bien mieux…
Google connectera des millions d’Africains au Net grâce à des ballons d’altitude
Comparatif des FAI : Il fait bon vivre sur Internet…
Comparatif des FAI : Même sur le Net, la météo reste toujours un peu hivernale
Comparatif des FAI : vers un retour à une stabilité durable ?
Comparatif des FAI : des incidents techniques bouleversent le classement
Comparatif des FAI : la fin de l’embellie
Malgré Spamhaus, l’embellie du Net se confirme
Comparatif FAI : L’embellie se poursuit, mais pas pour tout le monde
Pour l'Arcep, « les télécoms ne sont ni sinistrés, ni dévastés »
Comparatif des FAI : IP Label constate une embellie sur l’Internet français